technique-industrie

Comment recycler un produit toxique ?

Afin de ne pas répandre dans la nature des déchets qui sont toxiques tant pour l’homme que pour l’environnement, le recyclage des déchets chimiques est obligatoire. Qu’il s’agisse de produits chimiques provenant de la consommation des ménages ou bien d’autres industries, ils doivent être pris en charge pour éviter toute éventuelle contamination.

Qu’est-ce qu’on entend par produit toxique ?

Un produit est considéré comme toxique dès lors que sa dangerosité est prouvée. Et pour cause, les effets des produits toxiques peuvent impacter de manière substantielle la santé humaine et l’environnement en général. Ces impacts –tant directs qu’indirects – peuvent se faire ressentir à court, à moyen, ou à long terme. Selon la législation européenne, tout rebut (solide, gazeux ou pâteux) démontrant certains risques est défini comme étant un produit toxique. Ces risques peuvent s’agir d’explosion, d’inflammation, de radioactivité, d’écotoxicité sur la nature, de cancer, d’effets nocifs sur les humains, etc. En outre, la provenance de ces produits toxiques peut être subdivisée en plusieurs catégories : les déchets industriels, les déchets ménagers, les déchets d’activités de soins et les déchets radioactifs. En guise d’exemple, on peut citer parmi les déchets toxiques les produits comme les piles, les différentes sortes d’acide (chlorhydrique, nitrique, etc.), les peintures, les colles et les résines, les produits ménagers de nettoyage (eau de javel, déboucheurs pour éviers, etc.).

Comment recycler un produit toxique ?

Du fait de leur dangerosité, il convient d’éliminer et de manipuler les déchets toxiques avec précaution. La règle de base consiste à ne pas jeter un produit toxique n’importe où (dans la nature ou encore dans une poubelle classique). Au lieu de cela, le comportement le plus responsable serait de jeter un produit toxique dans une déchetterie municipale destinée à accueillir ce genre d’ordures. Un des moyens de prise en charge des déchets toxiques est d’impliquer les producteurs tout au long du cycle de vie du produit. Ainsi, quand le produit toxique est usagé, ils peuvent procéder à leur collecte pour un recyclage ou bien une valorisation du produit toxique. Par exemple, certains produits comme les piles ou les ampoules peuvent être récupérés auprès des grandes surfaces pour qu’ils soient acheminés vers des filières adaptées. Il est de même pour les médicaments usagés qui sont récupérés par les pharmacies. Ainsi, les produits pouvant être recyclés seront recyclés tandis que les déchets non-recyclables seront stockés dans des décharges dédiées à cet effet.

Produit toxique : les réflexes à avoir

Pour limiter au maximum les impacts des déchets toxiques sur la vie quotidienne et la santé humaine en particulier, il existe quelques réflexes à avoir pour un comportement responsable :

  • Ne pas jeter les produits dangereux à la poubelle ou dans la nature.
  • Limiter leur utilisation en favorisant l’usage de produits écologiques et recyclables.
  • Trier les déchets toxiques pour ne pas les mélanger avec les déchets ménagers.
  • Garder les emballages d’origine du produit pour connaître sa nature ainsi que sa dangerosité.
Quitter la version mobile